Mercredi 24 novembre 2020


24 novembre 2020

Le Bureau de santé de l’Est de l'Ontario a annoncé 3 nouveaux cas de COVID-19 aujourd'hui, pour un total de 805 cas recensés depuis le début de la pandémie. Le nombre de cas actifs dans l’Est ontarien est passé à 100, ce qui représente une baisse de 6 cas par rapport au bilan d'hier.

En conférence de presse hier, le médecin hygiéniste du BSEO, docteur Paul Roumeliotis, a affirmé qu’à l’exception de Cornwall et Hawkesbury, toutes les municipalités de la région enregistrent des baisses de cas actifs. Une tendance, qui selon lui, va faire en sorte de garder la région en zone jaune. 


Par ailleurs, des détails supplémentaires ont été donnés sur les raisons de la fermeture du Pavillon Sainte-Euphémie à Casselman. Selon le docteur Paul, un membre du personnel a testé positif au virus. Le membre en question s’est présenté au travail même s’il présentait des symptômes et a assisté à plusieurs cours, ce qui a rendu impossible les recherches de traçage par le BSEO et ce qui a obligé le conseil scolaire à fermer complètement l’école. Aucune information n’a été donnée sur les réprimandes possibles envers le travailleur. 
Et mise à jour sur l'éclosion de la Résidence Prescott-Russell, 5 nouveaux cas de COVID-19 et un nouveau décès ont été signalés durant la fin de semaine. Un total de 104 résidents et 66 employés ont contracté le virus. 76 résidents en sont guéris, de même que 63 employés. Malheureusement, ce sont 13 résidents qui en sont décédés. 
--
L’Ontario enregistre une baisse marquée du nombre de cas répertoriés aujourd’hui, avec 1 009 nouveaux cas de COVID-19. 14 décès supplémentaires ainsi que 1 082 nouvelles guérisons s’ajoutent également au bilan de la province. Le nombre de cas actifs est donc en baisse de 54 cas aujourd’hui. Cependant, en raison d’un problème informatique, le nombre de cas recensé était plus important que prévu hier, le système a calculé le nombre de nouveaux cas jusqu’à 20 h 30 la veille au lieu de midi. Cela fait également en sorte que le nombre de cas est plus bas qu’il ne devrait réellement l’être aujourd’hui.
Le gouvernement ontarien souhaite prolonger le mandat du médecin hygiéniste en chef, le Dr David Williams. Son contrat de cinq ans doit se terminer en février, mais la province lui a demandé de rester jusqu’au 1er septembre. Le gouvernement Ford a expliqué sa décision par son besoin de stabilité et d’avoir une personne expérimentée pour poursuivre la lutte contre la COVID-19 et se préparer aux campagnes de vaccination.
--
La ville de Cornwall a adopté de nouvelles politiques concernant les pétitions déposées au conseil lors de la réunion qui avait lieu hier soir. Alors qu'auparavant, la ville n’avait aucune politique en place, la nouvelle politique inclut plusieurs critères pour uniformiser les pétitions. Parmi ces critères, certains sont plus banals tel que de numéroter les pages, ajouter le titre de la pétition en tête de chaque page ainsi que le nom complet, l’adresse et numéro de téléphone ou l’adresse courriel des signataires. Un point de discorde était l'âge minimum proposé de 18 ans. Après une discussion sur la question de savoir si l'âge était pertinent pour une personne signant une pétition, le Conseil a débattu d'un amendement visant à changer l'âge minimum à 14 ans.

--
Une mise à jour a été donnée hier sur les dommages subis à l’usine de traitement des eaux usées de Cornwall en mai dernier. Une grille s’était bloquée, ce qui avait obligé la ville à verser 2000 mètres cubes d’eaux usées dans le fleuve Saint-Laurent. Les réparations ont été beaucoup plus difficiles et dispendieuses que prévu en raison des dommages. Selon le personnel de l’usine, le problème est venu de la grande quantité de lingettes désinfectantes jetées dans les toilettes. Les réparations ont coûté près de 190,000 dollars à la ville de Cornwall.

--

Plus de détails ont été donnés concernant la conductrice ayant foncé dans la vitrine du magasin Dollarama à Casselman dimanche après-midi. Selon la Police provinciale de l’Ontario, l’accident a fait trois blessés, la conductrice et deux personnes qui se trouvaient dans le magasin. Les trois personnes ont été transportées à l’hôpital pour soigner des blessures ne mettant pas leur vie en danger. La PPO enquête présentement sur les causes de l’accident.