Mardi 28 mai 2019

28 mai 2019

Cornwall Transit a présenté hier son application Way to go qui a pour but de vous tenir au courant des déplacements de votre autobus en temps réel via une carte. Il vous sera également possible de trouver l'arrêt le plus près et d'évaluer le temps moyen d'un trajet. Le système sera officiellement en fonction lundi prochain. Le déploiement a couté à la ville de Cornwall environ 175 000 dollars.

www.waytogo.cornwall.ca

--

Une soixantaine de personnes étaient présentes hier à Clarence-Rockland pour une rencontre spéciale sur les inondations. Tous les représentants des différentes autorités étaient présents. Plusieurs sinistrés ont demandé à la municipalité davantage d'aide pour les opérations de nettoyage. Le maire Desjardins a promis que la Cité aidera les résidents à ramasser les sacs de sable et à nettoyer les chemins touchés, mais qu'il attend du soutien financier du provincial avant d'aller de l'avant. En 2017, Clarence-Rockland avait dû débourser 350 000 dollars pour l'opération nettoyage.

--

Une employé d’un centre de soins longue durée de Clarence-Rockland a été arrêté pour une présumée agression contre une résidente. La femme de 63ans comparaitra en cours le mois prochain. Le nom de l’établissement n’a pas été dévoilé.

--

Les policiers de la PPO, détachement de SDG, continue leur enquête sur des possibles cas de fraude par courrier. La police reçoit encore des plaintes de citoyens ayant reçu des faux documents de Cour les accusant d'être des prédateurs sexuels. Veuillez communiquez avec les autorités si vous recevez ce genre de documents.

--

Le canton de Champlain a terminé son année 2018 avec un peu plus de 175 000 dollars en surplus. Le canton a collecté en 2018 environ 13,6 millions de dollars en taxes de toutes sortes. De ce montant, près de 5 millions de dollars a été dépensé sur la réfection de plusieurs routes.

--

Au provincial, Le gouvernement a entendu les municipalités et recule sur ses plans de réforme pour les bureaux de santé, services de garde et ambulanciers. C’est pour leur accorder plus de temps, mais ce serait que partie remise pour les prochaines années.

En terminant, l’Ontario propose un projet de loi pour rompre le contrat avec Beer Store. Selon le projet de loi, la province n’aurait pas à indemniser l’entreprise privé, même si le contrat original en fait mention. Si le projet va de l’avant dans sa forme actuel, Beer store promet d’aller devant les tribunaux.