Mardi 27 août 2019


27 août 2019

Certains maires de l’Est ontarien sont déçus du processus d’attribution des licences pour la vente de cannabis. Selon CBC, Paula Assaly, mairesse de Hawkesbury, attendrait de voir les résultats d’une troisième vague avant de proposer des changements. Le problème bien sûr, c’est le nombre d’entrepreneurs qui font des demandes qui sont beaucoup plus nombreux dans les grands centres, augmentant ainsi leur chance de mettre la main sur le nombre limité de permis. Pour sa part, Pierre Leroux n’y voit pas trop d’inconvénient pour ses résidents désirant se procurer du cannabis légalement puisqu’il est possible de commander en ligne.

--

Glengarry Sud a approuvé un changement de zonage pour un projet de centre de distribution alimentaire près de Bainsville, à côté de l’ancien Truck Stop Husky. Le propriétaire du terrain se nomme GerMor Investments. On ignore quand le projet pourra se concrétiser.

--

La commission des Parcs du Saint-Laurent, organisme situé à Morrisburg, a obtenu du financement de la province pour deux projets. Soit la restauration du lieu histoire du Fort-Henry à Kingston et le remplacement des toilettes dans ses parcs. Cette dernière est aussi responsable dans la région du Upper Canada Village et de la marina du parc Crysler

--

Durant sa réunion d’hier, le conseil municipal de Cornwall a passé une motion désignant l’Aéroport régionale de Cornwall une infrastructure importante. À la base, certains conseillers voulaient que l’établissement soit désignée service essentiel, ce qui n’a pas été le cas hier. L’aéroport travaille présentement sur son plan de développement et ira le présenter plus tard au conseil. La ville de Cornwall possède 50% de l’aéroport.

--

Projet d’université de l’Ontario français, le gouvernement Ford souhaite conclure une entente avec le fédéral avant les élections d’octobre. Selon le porte-parole de la ministre Caroline Mulroney, l’Ontario souhaite qu’Ottawa verse 60 millions de dollars pour les 4 premières années et, en retour, la province investirait elle aussi 60 millions, lorsqu’elle aura éliminé son déficit. Pour l’instant, aucun autre détail n’a été donné sur la suite des négociations