Hausse de taxe de 3,89% à Clarence-Rockland

16 janvier 2023 à 16h02

Le maire de Clarence-Rockland, Mario Zanth, tient presque sa promesse de ne pas augmenter les taxes municipales à un taux plus élevé quen 2022.

Charles Fontaine

IJL – Réseau.Presse Le Droit

Le conseil de la Cité de Clarence-Rockland sest finalement arrêté sur une hausse des taxes municipales de 3,89%, lors de la rencontre budgétaire du 10 janvier. La trésorerie proposait une hausse de 4,87%, mais quelques coupes ont permis dalléger laugmentation des taxes.

 

En septembre dernier durant la campagne électorale, Mario Zanth avait fait la promesse de ne pas augmenter pas les taxes foncières davantage que lannée précédente. En 2022, la hausse était de 2,95%. Les impôts fonciers augmentent donc de près de 1% de plus cette année.

 

«Jai été très clair en campagne électorale que ça sera au conseil de décider, se défend M. Zanth. Je veux limiter la hausse de taxe, mais je ne suis pas le seul à prendre une décision.»

 

«Je tiens à rappeler au conseil quil faut garder ça raisonnable. On va voir ce quest leur définition de raisonnable. Je serais plus confortable dans le 3% vu que ce nest pas loin du 2,9%. Mais 4,8% et 4,9% cest haut», a-t-il dit au Droit en décembre dernier, après la première réunion budgétaire.

 

Lentretien des routes et linflation sont les principales causes des hausses de dépenses prévues au budget de la municipalité.

 

Augmentation du financement à la bibliothèque

 

La bibliothèque de Clarence-Rockland se situe aux bas-fonds du classement ontarien du financement municipal des bibliothèques per capita. Pour les villes avec une population de 15000 à 30000 personnes, la bibliothèque de Clarence-Rockland obtient un financement municipal de 34,95$ par habitant. La moyenne pour cette catégorie est de 44,51$ par habitant.

 

La bibliothèque reçoit un financement plus élevé de 107 674$ cette année en raison dun exercice d’équité salariale. «Cest une très bonne nouvelle, témoigne la directrice générale de la bibliothèque, Catherina Rouse. Les conseillers ont reconnu que ce nest pas quelque chose quon peut couper.»

 

Le projet dinstaller un bureau dentreposage en arrière de la succursale de Bourget devra attendre. Étant donné les finances serrées de la bibliothèque, Mme Rouse soutient que le service à la clientèle reste la priorité et que les nouveaux investissements iront dans le salaire des employés. «On va survivre. On va juste porter attention à notre ligne. On a fait le choix de mettre les clients en premier. La plupart de nos clients sont ceux qui ne peuvent pas dépenser beaucoup. Il y a juste la bibliothèque qui est complètement gratuite dans notre démocratie!»

 

Avec une fréquentation de 41,5% de la population de Clarence-Rockland, elle a pour objectif dattirer plus de personnes à la bibliothèque, surtout les adolescents. «Cest assez difficile de les attirer. On en a perdu quelques-uns pendant la pandémie. [...] Je ne suis pas certaine si tout le monde sait quon existe et ce quon offre. On veut faire plus de publicité.»