Mercredi 11 novembre 2020


11 novembre 2020

Le Bureau de santé de l'est de l'Ontario a annoncé 22 nouveaux cas de COVID-19 aujourd’hui. Le nombre total de cas recensés dans la région depuis le début de la pandémie est maintenant de 743. Le nombre de cas actifs dans l’Est ontarien est de 179, soit une hausse de 2 cas par rapport à hier. 
Selon l’administrateur de la Résidence Prescott-Russell, Alexandre Gorman, la flambée de COVID-19 se serait stabilisée dans la résidence. Des 92 résidents ayant été déclarés positifs, seulement 10 cas sont encore actifs. Chez les employés, 3 cas sont considérés comme actifs. Malgré la prudence, monsieur Gorman affirme enfin voir la lumière au bout du tunnel. Par ailleurs, les familles de résidents très malades ou en fin de vie pourront rendre visite à leur proche. Toutefois, un seul visiteur à la fois pourra entrer dans la résidence. 
--
Pour la 3e fois en 4 jours, l'Ontario fracasse à nouveau son record de cas quotidien avec 1 426 nouveaux cas de COVID-19. Le précédent record avait été établi hier, alors que 1388 cas avaient été rapportés. 15 décès supplémentaires ont aussi été enregistrés, de même que 886 nouvelles guérisons. Le nombre total de cas actifs est donc en augmentation de 525 aujourd’hui, pour atteindre 10 631 cas présentement actifs en Ontario.
--
Le canton de Champlain envisage d’engager un sauveteur pour la plage de L’Orignal pour la saison 2021. Rappelons que la plage avait vu une hausse d’achalandage à l’été 2020 et que l’accès avait été restreint aux résidents. Les conseillers considèrent plusieurs scénarios tels que de charger un frais d’accès aux non-résidents et pour la descente de bateau. Les scénarios envisagés seront présentés lors de la réunion régulière du conseil demain le 12 novembre.
--
La PPO de Hawkesbury enquête sur un accident mortel survenu hier à L’Orignal. Un homme de 86 ans aurait été retrouvé sans vie dans son véhicule qui était submergé dans la rivière des Outaouais. Le véhicule a été retrouvé près de la route Bay Road, à l’ouest de L’Orignal. Les policiers tentent de comprendre comment l’homme s’est retrouvé dans la rivière. L’identité de ce dernier n’a toujours pas été dévoilée.